30 août 2015 ~ 0 Commentaire

Pourquoi un nouveau blog

Depuis plus de 45 ans, depuis la disparition de Georges Pompidou, la France est immobile. Cette immobilité, alors que le reste du monde se transforme et s’adapte, masque en réalité un recul de plus en plus inquiétant. Économiquement, militairement, politiquement, diplomatiquement, culturellement, la Nation française, celle que l’on surnommait autrefois « La Grande Nation », régresse et s’efface peu à peu de la scène mondiale.

Cinq présidents de la République, quinze premiers ministres, neuf législatures se sont succédés sans qu’aucun ne fasse preuve de sa capacité – ou de sa volonté – d’enrayer ce phénomène.

Certes, il y a eu des sursauts qui ont pu faire croire un court instant que nous étions encore une grande puissance. VGE a fait sauter la Légion sur Kolwezy, Mitterrand a marqué son refus de la finlandisation de l’Europe, Chirac a mis le monde en garde contre l’aventurisme militaire des Etats-Unis, Sarkozy a su mobiliser l’Europe lors de la grande crise financière de 2008, Hollande n’a pas tremblé quand il a fallu expédier l’armée française combattre l’islamisme au Mali.

Mais à côté de ces quelques fulgurances, toutes exprimées sur la scène internationale, que d’échecs, de réformes avortées, de demies mesures, d’entêtements idéologiques, d’écrans de fumée, de faux semblants, d’inversions des priorités, qui font qu’aujourd’hui ni la France, ni les Français, ne semblent plus capables de vivre leur présent et de concevoir leur avenir.

Dans 600 jours le Pays choisira son destin. Il ne s’agira pas seulement d’élire un Chef de l’Etat ou une majorité parlementaire, mais de décider si le Peuple veut poursuivre sur la voie du déclin empruntée le 2 avril 1969 et jamais quittée depuis, ou s’il veut signifier à la classe politique qu’il refuse de mourir et lui imposer de se dépasser pour enfin travailler dans l’intérêt de la Nation et non plus seulement de ses camps respectifs.

L’ambition de ce blog est d’être un lieu où, débarrassé du politiquement correct, des présupposés idéologiques et de la logomachie technocratique, simple citoyen, je pourrai, sur les grands thèmes qui cristalliseront en avril 2017 le choix des Français, proposer mes réflexions et mes propositions et les voir être discutées, contredites, approuvées ou amendées.

C’est cette démarche que, dans les mois à venir, je serai heureux de partager avec le plus grand nombre possible d’entre vous.

Nicolas PILLIET

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

UNION LOCALE CGT PESSAC |
l'Algérie de Demain Se... |
Le comite libertaire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Goldmansucks
| Pcdvendee
| Letambourdesaintremy